Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Catégories

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 15:52

Pierre Laurent"Le gouvernement manque d’ambition"

         Critique sur les 100 premiers jours du gouvernement de  François Hollande, le secrétaire national du PCF veut combattre le traité européen. La signature d’une pétition est en cours, avec un point fort à la Fête de l’Humanité, et les parlementaires communistes  relaieront cette bataille. Pierre LAURENT le fera, pour sa part, à la tête du PCF mais également au Sénat où il doit remplacer Nicole Borvo fin septembre.

 

Quel est votre avis sur les 100 premiers jours de François Hollande?

Les débuts du gouvernement sont marqués par les contradictions que l’on craignait. Nous avons voté les premières mesures fiscales positives, mais le gouvernement a mangé son pain blanc. Il est resté les bras croisés devant l’annonce des plans de licenciements, nous avons vu son impuissance face à PSA. Pour la rentrée, j’ai les plus grandes inquiétudes. Nous ne sortirons pas de la crise si nous n’y répondons que par l’austérité. Les grandes difficultés sont devant nous et face à elles, le gouvernement manque de l’ambition nécessaire.

Il n’y a pas besoin de modifier la Constitution pour faire appliquer le traité budgétaire européen. Comment réagissez-vous à cette décision du Conseil constitutionnel ?

Elle accroit dangereusement le risque d’une ratification dans le dos des Français. C’est un corset de fer que la France enfilerait en ratifiant ce traité. Le pacte budgétaire prévoit une austérité drastique avec des sanctions automatiques pour les pays qui ne respecteraient pas la réduction du déficit public. François Hollande s’était engagé à renégocier ce traité et il n’a pas obtenu de renégociation. C’est donc aux Français de trancher car la nature du pacte lui-même touche à la souveraineté nationale sur les choix budgétaires. Je continue donc à demander solennellement au chef de l’Etat de les consulter par référendum.

N’est-ce pas une bataille perdue d’avance?

Non. Le Front de gauche est mobilisé et d’autres peuvent l’être. J’en entends notamment au PS et chez les écologistes. Des associations comme Attac sont décidées à agir, des forces syndicales aussi. Je les invite à se rassembler et à tenir des initiatives communes dès la fin du mois d’août et pendant le mois de septembre. La fête de l’Humanité sera un grand rendez-vous de cette mobilisation nationale. Ce sera la bataille prioritaire de la rentrée.

Arnaud Montebourg affiche son volontarisme sur les plans sociaux. Êtes-vous convaincu?

Si c’est du volontarisme, il devrait être suivi d’actes concrets. Pour le moment, Montebourg fait de l’agitation stérile. Nous continuons à proposer l’interdiction des licenciements boursiers, et de nouveaux droits pour les salariés.

HollandeVous associez-vous à Jean-François Copé qui demande à François Hollande de revenir de ses vacances pour s’occuper de la situation en Syrie?

La diplomatie française n’est pas en vacances. C’est une polémique de bas étage. Il y a urgence face aux crimes de Bachar Al Assad. L’enfoncement dans la guerre est sans issue pour le peuple syrien. La France doit reprendre l’initiative politique et diplomatique.

Que pensez-vous des démantèlements des camps de Roms?

Ces expulsions ne peuvent pas se mener, comme sous Sarkozy, sans véritable solution alternative. Je note qu’il y a d’autres déclarations inquiétantes du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui semble enclin à repousser aux calendes grecques le droit de vote des étrangers. Ce serait indigne de la gauche!

Fermez-vous la porte à toute entrée au gouvernement?

Je ne ferme aucune porte. Il faudrait pour que cette entrée soit possible que des inflexions très importantes aient lieu. Les choix actuels ne sortiront pas le pays de la crise. Nous allons multiplier les propositions pour faire évoluer la politique suivie.

La présidentielle passée, Jean-Luc Mélenchon reste-il le leader naturel du Front de gauche?

Le Front de gauche n’a jamais eu de leader naturel. C’est une construction collective. L’avenir du Front de gauche continuera à être celui d’un Front avec plusieurs porte-parole, dont Jean-Luc Mélenchon et moi-même, mais aussi des responsables d’autres sensibilités.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1528
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 15:46

ManifPar la « prière de l’Assomption », à l’occasion du 15 août, notifiée à tous les diocèses par Monseigneur Vingt-Trois, la conférence des Evêques de France, non contente de rappeler les « dogmes » (ce qui serait son droit), intervient explicitement dans la sphère publique en rappelant à l’ordre le législateur en matière de famille.

Une telle ingérence porte un nom : le cléricalisme. Elle renoue avec les traditions les plus réactionnaires, dont le « culte marial » a toujours été le vecteur (c’est Louis XIII qui a placé la France « sous le patronage de la vierge Marie » !).

L’épiscopat français tente ainsi de ranimer, contre la majorité nouvellement élue, une guerre idéologique autour la famille –comme il le fit en 1984 à propos de l’école. Il vise en même temps (Mgr Podvin, le 14 août, sur France-Inter) le droit de mourir dans la dignité, osant parler de « choix de civilisation » -comme si la « civilisation » pouvait être décrétée par quelques prélats, bien en retard sur leur siècle…

Il s’agit d’e l’instrumentalisation politique d’un culte, qui :

·        prétend imposer à tous les catholiques l’opinion d’une poignée de dignitaires (non élus), et s’exprimer en leur nom –alors que, sur les questions sociétales (contraception, avortement, mariage, homosexualité…), de moins en moins de croyants obéissent au magistère ecclésial ;

·        stigmatise comme « requêtes particulières » les revendications d’égalité des droits des homosexuels, et identifie le « bien commun de la société » au seul mariage hétérosexuel ;

·        impose un modèle unique de famille : celle issue du mariage hétérosexuel sans divorce, et voue au malheur tous les enfants élevés autrement : familles monoparentales, couples divorcés, non mariés, homosexuels… soit aujourd’hui la majorité des enfants !

Pour nous, une conception républicaine et laïque de la famille, entraîne la reconnaissance de l’égalité entre toutes les formes de famille : mariées ou non, mono ou pluri-parentales, hétéro ou homo-parentales. Cela implique la défense des droits de chaque famille : droits économiques et sociaux, mais également droit à la dignité. Nulle forme de famille, fût-elle consacrée par un dogme, n’est plus respectable que les autres. Tous les enfants doivent recevoir protection, éducation, et aide matérielle, quels que soient les choix de leurs parents (homo ou hétéro-sexualité, mariage, PACS, concubinage, etc.), et les changements pouvant intervenir dans leurs rapports (divorce, séparation, non-reconnaissance…).

 

                                         Union des familles laïques

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1528
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 15:45

Affiche HumaParticipez  à l’événement

Politique et festif le plus important

de la rentrée

Elu depuis quelques mois, le gouvernement doit déjà faire face à des enjeux cruciaux. Référendum européen, emploi, politique sociale, le succès de la fête de l’Humanité pèsera.

Procurez-vous la vignette-bon de soutien, auprès des militants communistes, 20€.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1528
commenter cet article