Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Catégories

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:51

        Lutte-des-classes.png    Au vu du sondage Ifop que le journal l’Humanité a publié le 9 janvier, la lutte des classes est une réalité bien vivante. N’en déplaise à Jérôme Cahuzac, qui assénait à Jean-Luc Mélenchon au cours de leur débat lors de l’émission "Mots Croisés" du 7 janvier 2013 : "La lutte des classes, au fond, ça résume notre réelle divergence. Vous, vous y croyez toujours et moi je n’y ai jamais cru".

            Pour le directeur du département opinion de l’Ifop, qui a mené cette étude sur les Français et le lutte des classes, Jérôme Fourquet, "la perception d’une société divisée en classes reste opérante".

  La lutte des classes existe, c’est l’opinion de 64 % des Français. Malgré les apparences et le discours dominant, ce jugement a pris de l’ampleur depuis les années 1960 : en 1964, seuls 40 % des Français interrogés jugeaient qu’elle était une réalité, et 44 % en 1967.

     A l’inverse, le sentiment d’appartenir à une classe sociale se tasse légèrement : ils étaient respectivement 61 % puis 59 % à l’éprouver en 1964 et 1967, contre 56 %, en 1987 comme en 2013.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1549
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:49

Mariage-pour-tous.pngLes forces réactionnaires se mobilisent ce dimanche contre le droit au mariage pour tous. On annonce quatre bus au départ des Ardennes organisés par des associations familiales catholiques.

 L'UMP, le Front national et les intégristes religieux vont ensemble fouler le pavé aux sons de slogans homophobes rétrogrades et humiliants. Face à cela, François Hollande est allé jusqu'à plaider pour « une clause de conscience » en faveur des maires qui refuseraient de célébrer des mariages de couples de même sexe... avant de faire

 marche arrière une fois de plus. Et les députés socialistes viennent de retirer l'amendement pour la procréation médicale assistée pour  les couples de femmes. C'est tout simplement désolant et indigne !     

              Le projet de loi institue le mariage pour tous et toutes, mais il n'en demeure pas moins discriminant.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1549
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:32

Region.png            Depuis 5 ans, le conseil régional de Champagne Ardenne invite les habitants des territoires à venir débattre avec les élus régionaux.

            Cette démarche démocratique permet un dialogue en direct avec les ardennais. Cette réunion publique se déroulera le

Vendredi 18 janvier à 19 h à l’Hôtel de Ville de Mézières

            A cette occasion, vous pourrez rencontrer les deux conseillers régionaux communistes ardennais Michèle LEFLON et Franck TUOT.

 

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1549
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:45

 

Terre.png

Nouvelles des Ardennes et la fédération des Ardennes du PCF
vous souhaitent une bonne année 2013
Meilleurs voeux

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1548
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:42

Obtenons les moyens de poursuivre une politique pour une région solidaire

            Les élu-e-s communistes construisent au sein de la majorité de gauche les orientations budgétaires de l’année 2013 du Conseil régional. Cela intervient au moment où la situation économique et sociale se dégrade fortement. Les destructions d’emplois et la casse de l’industrie s’accélèrent dans notre région comme partout en France. La crise du capitalisme s’accentue dans toute l’Europe. Le chômage et la précarité poursuivent leur hausse. La pauvreté explose comme en témoignent les associations de solidarité. Voilà le triste bilan de la droite après 10 années au pouvoir.

Des collectivités aujourd’hui asphyxiées…

            Les reculs économiques et le démantèlement des solidarités ne se sont bien sûr pas arrêtés aux portes des collectivités territoriales. Les précédents gouvernements leur ont transféré de nouvelles compétences sans moyens suffisants et ont asséché leurs ressources financières. Ainsi, les Conseils régionaux n’ont plus aucune marge de manœuvre. Ils n’ont plus d’autonomie, plus de maîtrise de leurs ressources qui sont assises sur des taxes volatiles et des dotations d’État qui stagnent. Les leviers fiscaux ont été confisqués alors que les charges et les besoins augmentent.

qui font pourtant preuve de leur grande utilité

            Les collectivités sont en première ligne pour amortir les chocs de la crise. Elles sont amenées à réparer les dégâts dans les territoires et elles doivent pallier le recul de l’État dans de nombreux domaines. Les régions jouent un rôle moteur, essentiel pour les territoires car elles cofinancent les grands projets dans le cadre des contrats d’agglomération, de pays, ou via les aides aux communes. La droite dénonce les dépenses de fonctionnement des régions. Mais il s’agit d’interventions utiles et appréciées par les champardennais-es. Le fonctionnement c’est la formation professionnelle, l’entretien des lycées, la gratuité des livres scolaires, le financement des TER, les diverses tarifications sociales pour les lycéens, étudiants, personnes à faible ressource…

Des besoins plus importants en Champagne-Ardenne

            La Champagne-Ardenne est la 4ème région pour son PIB par habitant. Mais cette richesse apparente, liée à la viticulture et à la force de l’agro-industrie, cache de très fortes inégalités sociales et territoriales. De plus, la région est vaste et peu peuplée (52 hab au km²). L’étendue de son territoire nécessite des investissements plus lourds et qui sont moins fréquentés que dans d’autres régions de par la faible densité de population (lycées, transports, etc). En outre, des retards ont été accumulés depuis des décennies en termes d’investissement. Il convient de les rattraper.

Un budget sous la contrainte

            Les orientations budgétaires du Conseil régional se construisent en lien avec les engagements pris auprès des champardennais-es en 2010. A ceci près que les contraintes budgétaires affaiblissent la dynamique. La région n’échappe pas à la politique d’austérité du gouvernement avec des ressources financières qui n’évoluent pas. Dès lors, boucler les orientations budgétaires relève de l’exercice d’équilibriste. Il y a certes une gestion très rigoureuse de certaines charges, telles les dépenses de train de vie qui sont en diminution constante. Mais au global, les dépenses d’intervention diminuent, de même que les investissements.

austerité champagne ardenne            Le rééchelonnement du financement de certaines infrastructures comme l’A34, le lissage du Plan pluriannuel d’investissement dans les lycées, vont se traduire par de l’activité en moins. Ce sont des centaines de milliers d’heures de travail non réalisées, et donc des emplois en danger. Tout cela participe à restreindre davantage la croissance.

Pas question d’attendre d’hypothétiques changements

            Aucune annonce n’a été faite par le gouvernement. 2013 a été présentée comme année de transition. Le temps aurait manqué pour octroyer même un coup de pouce aux collectivités… Pour 2014 et 2015, des efforts seront demandés aux collectivités à hauteur de 1,5 milliards d’€. Si rien ne change, c’est donc l’austérité décentralisée dans les territoires qui est à l’ordre du jour. Cela obligerait la majorité à renier les engagements pris en 2010. Nous ne pouvons imaginer ni accepter un tel scénario.

 

            C’est à partir de ces analyses et de cet environnement général que notre groupe a proposé que soit engagée une démarche commune à l’ensemble de la majorité du Conseil régional vers le gouvernement pour redonner du souffle aux collectivités et que soient prises en compte les spécificités de la Champagne-Ardenne.

Obtenir d’urgence de nouveaux leviers de financement

            L’engagement d’abroger la réforme territoriale doit être respecté dans sa totalité. L’acte III de la décentralisation ne doit pas se traduire par de nouveaux transferts de compétence de l’État vers les régions accentuant les inégalités territoriales déjà existantes.

            Le débat parlementaire qui va s’engager doit conduire à la mise en place d’une nouvelle fiscalité redonnant de l’autonomie aux régions, leur permettant d’agir et de participer à un nouveau développement économique, social et environnemental. Ces nouveaux leviers de financement ne doivent pas impacter davantage les ménages, notamment les plus modestes. En soulignant qu’il convient de remettre les choses dans le bon ordre : la question des ressources financières, dotations, fiscalité, accès au crédit, doit être réglée en amont et avec des garanties avant toute nouvelle évolution dans la répartition des compétences entre l’État et la région.

Nous faisons plusieurs propositions :

·      la mise en place d’un prélèvement à hauteur de 0,3 % sur les actifs financiers des entreprises, ce qui permettrait de dégager 18 milliards d’€ pour les collectivités,

·      la mise à contribution des sociétés d’autoroute par une taxe sur les bénéfices,

·      la création d’une ressource dédiée au financement du développement du transport régional voyageur. La mise en place du Versement transport régional à un taux minime de 0,2 % dégagerait 15 M€ en Champagne-Ardenne, ce qui représente 17 % des dépenses de fonctionnement TER,

·      les transports publics doivent être reconnus comme service de première nécessité et se voir appliquer le taux le plus bas de TVA (alors qu’elle est annoncée en hausse de 3 points),

·      la mise en place urgente d’un dispositif permettant un accès à un crédit à bas coût pour les investissements de long terme (lycées, infrastructures, matériel roulant, etc.).

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1548
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:39

La Champagne-Ardenne devient la 5ème Région à adopter un vœu sur l'urgence d'une loi contre les licenciements boursiers. Un vœu déposé par le groupe communiste et adopté le 17 décembre par la majorité de gauche. Les élus communistes rappellent notamment :

 

 « Le défi du soutien et du développement de l’emploi appelle la mobilisation de tous les acteurs, et de  tous les moyens. Cette politique  ne peut être dissociée  de  la nécessité de stopper l’hémorragie

de  plans de suppressions d’emplois dictés par des logiques de rendement financier à court terme. Au cœur de la crise, des grands groupes, des donneurs d'ordre, licencient en dépit de leur bonne santé économique avec pour seul objectif d'augmenter les dividendes versés à leurs actionnaires. Ces licenciements, ou les fermetures de sites, participent à étouffer l'activité, à démanteler le tissu  industriel avec des conséquences lourdes en Champagne-Ardenne pour la sous-traitance, pour les emplois induits.»

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1548
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:34

HERMES à Bogny-sur-Meuse : les ouvrières arrachent une augmentation !

Implantée depuis 10 ans à Bogny-sur-Meuse, grâce à de nombreuses aides publiques, la maroquinerie des Ardennes (du groupe de luxe Hermès) pratique une politique salariale inversement proportionnelle à sa généreuse distribution de dividendes aux actionnaires.

Profitant d'un taux de chômage important et de la rareté des emplois féminins dans les Ardennes, la direction impose des salaires proches du Smic ....alors que chaque salariée produit environ 15 sacs de luxe par mois à 3500 euros pièce. A Bogny, les Ardennes qui souffrent, la sous France, ont juste le droit de rester bouches cousues. C’est pourquoi il convient de saluer le courage des 150 ouvrières qui viennent de faire 2 jours de grève dans un climat tendu pour demander une hausse de salaires.

La demande des grévistes était de 60 euros /mois : Elles ont obtenu avec leurs syndicats une augmentation de 41 euros par mois de salaire, 10 euros de prime/mois et 30 euros de primes personnalisées. C'est une première victoire.

Comme le dit une habitante du bourg, "les Ardennes, à mes yeux, c'est la Chine de la France. On a des salaires très bas, on n'est pas très qualifiés au départ, mais on apprend vite, on est vaillant et pas toujours très au courant de nos droits

Le groupe HERMES profite abusivement de cette situation pour faire des profits hors normes ! Ainsi, il a réalisé en 2011 le meilleur bénéfice net de son histoire (plus 40,9 %) selon la presse financière ... et il a distribué un dividende exceptionnel de 5 € par action, soit la somme astronomique de 738 millions d’euros pour l’ensemble des actionnaires!


Cerise sur le gâteau, le gérant d'HERMES vient d'annoncer (en novembre) que le luxe ne connait pas la crise et que, au vu des résultats des 3 premiers trimestres, les prévisions 2012 sont "dans le haut de la fourchette visée"...comparables à 2011.

Les salariées de Bogny, championnes de la productivité du groupe et moins bien payées qu'ailleurs, ne devraient pas se contenter des miettes laissées par les actionnaires....d'autant qu'HERMES a une trésorerie pléthorique et ne risque pas de délocaliser.

                                                                                                                                                                                                                          J.C.Van Bervesseles

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1547
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:32

Formation.pngTout récemment créé, le CIDEFE 08 (organisme de formation) organisait, ce samedi 8 décembre, une séance de travail sur le nouveau projet de décentralisation et sur la réforme de la carte intercommunale. C’est Alain BLANCHARD, vice Président du Conseil général de l’Oise qui était l’intervenant.

Au total, c’est une quinzaine d’élus et de fonctionnaires territoriaux communistes qui ont suivi cette formation qui va leur permettre d’être mieux armé, techniquement et politiquement, pour faire face à la réforme qui va intervenir.

Le 21 décembre, majoritairement et sur pression des élus socialistes, la commission départementale de coopération intercommunale a, en effet, décidé une nouvelle carte des intercommunalités dans les Ardennes. C’est le gigantisme qui s’impose à la place du précédent découpage qui date de 2011. Désormais, notre département sera composé, à compter du 1er janvier 2014, de 7 intercommunalités au lieu de 17. A l’exemple de la fusion entre Charleville et Sedan, c’est le gigantisme qui a prévalu. La plus grosse interco des Ardennes comportera ainsi 65 communes et 135 171 habitants, éloignant les lieux de décisions des citoyens.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1547
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:27

Doha.pngCopenhague, Cancun, Durban et maintenant Doha (qui s’est clôturée le 8 décembre dernier) : les conférences sur le changement climatique se suivent… sans que les engagements internationaux en matière de réduction des émissions de CO2 ne progressent vraiment. Pourtant, à chaque fois, les hypothèses les plus pessimistes des scientifiques sur l’accroissement de la température moyenne de la planète se confirment. Les signaux sont tous au rouge. La banquise a atteint son plus bas niveau jamais enregistré en septembre. Les évènements climatiques extrêmes se multiplient. La montée du niveau de la mer est toujours plus rapide. Les réfugiés climatiques se comptent déjà par dizaines de millions.

Même la Banque mondiale s’alarmait en novembre dernier d’un risque de hausse de la température mondiale de + 4°C d’ici 2060, soit près du double du plafond de + 2° C retenu par la communauté internationale pour limiter tout risque d’emballement climatique et d’effets non maîtrisables. Et quand le Président des Etats-Unis, fraîchement réélu, ose à nouveau publiquement s’inquiéter des menaces sur son pays liées « au pouvoir destructeur d’une planète qui se réchauffe », on se disait que la conférence de Doha pouvait permettre de sortir enfin du brouillard de la politique climatique…

Mais les résultats de 15 jours de tractations sont particulièrement décevants. La prolongation des accords de Kyoto jusqu’en 2020, actée en fin de sommet pour ne pas sortir à vide de cette conférence, ne concerne plus que 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Au final donc, une coquille vide, sans réelles contraintes, ni précisions chiffrées. Et aucun autre objectif contraignant envisagé pour les principaux pays émetteurs. Quant aux moyens de financer l’aide des Pays du Sud en faveur de la lutte et de l’adaptation au changement climatique, elle demeure dans le flou. La finance du Nord avant tout !

            Au plan local, Sylvain DALLA ROSA, vice président de Cœur d’Ardenne, est à l’origine de la réalisation d’un Plan Climat Energie Territorial qui regroupe les collectivités de Charleville-Mézières et Sedan. L’objectif de ce plan est d’engager les intercommunalités sur la voie des actions à réaliser afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Sont particulièrement ciblés dans l’étude les transports, le logement et les bâtiments communaux.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1547
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 15:30

Fin-du-monde.pngNotre monde est pris aujourd’hui dans une nuée de combats et de mouvement sociaux. Les patrons licencient, accumulent des fortunes sur le dos du peuple (52 000 ardennais vivent sous le seuil de pauvreté), font bombance sans retenu…. Les banques étranglent tout sur leur passage. L’Etat renonce (6300 emplois industriels supprimés depuis 10 ans dans notre département).

Mais de ce tourbillon de luttes, dans un ciel déchiré par l’imagination des hommes, surgira  bientôt le renouveau, lumineux et heureux. C’est ensemble, le peuple debout, que nous construirons ce nouveau monde. Un monde  qui refuse la loi du plus fort. Avec le Parti Communiste Français,  faisons ensemble l’apocalypse du monde capitaliste. Des cavaliers rouges porteront le message du changement:


Et le premier cavalier frappera ! 

Interdiction des licenciements boursiers. Obligation de reprise d’une entreprise viable.

Nous voulons une loi qui interdise à  un patron de baisser le nombre de ses salariés pour augmenter le nombre de ses dividendes. Aujourd’hui, non seulement la direction d’une entreprise est libre de fermer un site encore viable, mais elle a aussi le pouvoir d’empêcher ou de retarder sa reprise par la puissance publique ou un autre investisseur, pour empêcher toute concurrence.

 

Et le deuxième cavalier frappera !

Pôle financier public et de nouveaux crédits d’intervention pour l’emploi et la formation.

Aujourd’hui, les petites entreprises sont aux mains de groupes bancaires qui les font plier sous le poids d’intérêts financiers exorbitants, quand les multinationales bénéficient de tout un régime de faveurs. Nous voulons un pôle financier public qui pratique une politique sélective de crédit, favorisant systématiquement les entreprises, et notamment les TPE-PME, qui créent de la richesse, de l’emploi et développent la formation de leurs salariés.

 

Et le troisième cavalier frappera !

Le SMIC à 1700 €,  C’est une mesure d’urgence.

 

Et le quatrième cavalier frappera !

La 6e république

Une nouvelle conception de la République et de l'égalité. Depuis des années, la République est malade. Elle souffre des politiques libérales mises en œuvre, des divisions, des discriminations, des droits bafoués -dans la cité et l'entreprise- des promesses non tenues… La République n'a que faire d'une nouvelle fuite en avant dans le présidentialisme. Elle a besoin au contraire de liberté, d'égalité, de fraternité, d'un souffle nouveau et démocratique.

Repost 0
nouvellesdesardennes.over-blog.com - dans N°1546
commenter cet article